Vestige du téléphérique

Vestige du téléphérique

Je n’avais pas idée, lors de ma première expédition sur les lieux, de l’ampleur du complexe minier. Je croyais que c’était une petite mine « artisanale », sans grande envergure. Que nenni !

Il s’agissait d’un ensemble de mines. L’autre partie, les mines d’Estaing, était située sur l’autre versant du Cabaliros. Plus difficiles d’accès, une sorte de téléphérique avait dû être installé entre les 2 sites pour pouvoir rapatrier le minerai.

Ces mines ont fermé en 1969 mais les pylônes sont restés debout jusqu’au début des années 2000. Ils ont été démantelés depuis (sauf un trop inaccessible) par ils polluaient le paysage. Bonne initiative me direz-vous, sauf qu’ils ont oublié de ramasser les câbles, qui sont restés à-même le sol…

Près d’un socle d’un ancien pylône, on peut voir cette vieille pièce de métal qui transportait jadis une nacelle pleine de cailloux.

Publicités

6 réflexions sur “Vestige du téléphérique

  1. Depuis 1969, il y a plein de métaux à ramasser gratos ?
    Faut communiquer dessus, ça évitera à pas mal de lignes de se faire piller.
    ( le gros roller, par contre, je ne vois pas à qui il pourrait aller. C’est du 564, la pointure ? 🙂 )

  2. Comme Pierre, c’est le roller que j’ai vu. Je n’aimerai pas croiser celui qui mettra son pied dedans. Un remake de Cendrillon version 2013. Héhé comme je ne suis pas une princesse, je n’aurai pas à épouser celui à qui appartient ce roller 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s