Le phare des Baleines

Hello hello ! 🙂

Ça y est, les vacances rétoises sont terminées… 😥
C’était bien, malgré un temps qui n’était pas toujours top-notch. Au moins on a respiré de l’iode ! 😉

Je commence la série avec une photo affligeante de banalité mais elle a le mérite de représenter le symbole de de l’île de Ré : le phare des Baleines, qui porte très mal son nom soit dit en passant, car il n’y en avait pas une à l’horizon !

Publicités

17 réflexions sur “Le phare des Baleines

  1. J’étais intriguée par le titre de ton billet, je me suis dit : tiens, ils ont inventé une phare qui dirige les baleines la nuit. Remarque ça aurait été cool. 😉 Mais j’y pense, d’où vient le nom alors?

    • Ben tu vois ton idée n’est pas si mauvaise car son nom vient du fait que de nombreuses baleines sont venues s’échouer à cet endroit de l’île ! 😉
      Peut-être que depuis qu’il a été construit il sert aussi aux baleines. Je l’espère en tout cas.

  2. Un temps pas super mais je pense que ça fait quand même du bien de prendre le temps. Héhé je sais de quoi je parle, je suis en vacances cette semaine. Pour l’instant il pleut, la limite pluie neige descend, mais bon ce sont les vacances alors je souris 😉
    Il est quand même imposant ce phare et même si tu penses que c’est dans la banalité, ta touche perso empêche de tomber la dedans (t’as vu, je suis gentille et je le pense en plus 😉 )
    Bon courage pour la reprise

    • Merci Val, c’est gentil ! 🙂
      En fait j’aurais vraiment aimé un ciel plus sympa et quelqu’un dans l’allée, histoire qu’elle soit plus « complète » en quelque sorte. Enfin bon, il se trouve que je ne pouvais pas attendre 😉
      Profite bien de tes vacances ! J’espère que le temps s’éclaircira pour te laisser chausser tes chaussures de rando !
      Bonne soirée !

  3. Ta photo est affligeante de symétrie ! (À part le mec qui passe à gauche ) Mais tellement vendable à un éditeur de cartes postales (je te conseille Jack), leader du marché et spécialiste du maritime et du breton.

  4. Je n’ai jamais vendu de photos à un éditeur de cartes postales. Dans l’ensemble, je trouve mes photos techniquement trop pourries. Et puis je fais principalement du street et du délire. Mais les tiennes sont tout-à-fait au niveau. J’ai vu des reportages là-dessus à la télé, dans les quels ils expliquaient leurs critères de sélection. Contacte-les, tu verras bien.

    • Je ne me suis jamais fait la remarque comme quoi tes photos étaient techniquement pourries… Au niveau « perception de la qualité », il y a une grande différence entre la photo retaillée pour le web et un détail à 100% de zoom (je sais pas si je me fais comprendre là). Quoiqu’il en soit, pour moi le rendu technique dépend à 33% de la qualité de l’appareil photo, 33% des paramètres de prise de vue et 33% de la qualité du post traitement.
      Pour les cartes postales, si un jour je suis cloué sur un lit par une hernie discale, j’essaierai de me faire 4 ronds 😉

      • Si si je comprends tout. Je trouve qu’il me reste une bonne marge de progression à l’intérieur des 33 % à la prise de vue, idem pour le post-traitement. Ce qui est ma foi plutôt réjouissant.

        • La maitrise des paramètres de prise de vue, je trouve que c’est encore le plus facile. Limiter le bruit, éviter le flou… les règles sont toujours les mêmes. Le plus dur c’est souvent d’avoir le courage de sortir le trépied !
          Le post-traitement, c’est une autre paire de manche. Je tique souvent quand je vois des auteurs se vanter (?) de n’appliquer aucun traitement à leurs images. Savent-ils seulement que leur appareil les traite à leur place ? Pour moi le passage sous photoshop a une efficacité comprise entre -100% et +33%. Ça veut dire qu’au mieux ça améliore un peu l’image, et au pire ça la ruine complètement. C’est vrai que si on ne connait rien dans le domaine, autant la laisser brut de boitier, c’est plus prudent.
          Alors certes on peut se contenter des améliorations de base (contraste, saturation, niveaux, balance des blancs, netteté…) et déjà on peut améliorer grandement un rendu. Je suis loin d’être un expert dans le domaine, mais plus je progresse, plus je me dis que c’est un métier…

        • C’est vrai que shooter proprement est une chose simple une fois maîtrisés les trois paramètres fondamentaux et un peu de sens du cadrage. Ensuite, évidemment qu’il faut post-traiter sans laisser canon (ou nikon ) le faire à sa place. Mais là, je pense que la sobriété est le maître mot. « Dynamiser » et interprêter un peu la réalité donne généralement de bons résultats en jouant sur les paramètres de base. (ce qui ne s’apparente pas réellement à un métier). En faire plus donne souvent un résultat vulgaire. Le peu que j’en sache en photo est : précision au shooting, retenue au développement. Je pense manquer un peu des deux.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s