Petite sauterelle

Ah ! Ça change des mouches hein ? 😉

Le week-end dernier, nous l’avons passé en famille dans les Baronnies. J’ai pu profiter d’une journée idéale pour la macro ! 😀

Il n’y avait pas de vent, la lumière bien diffuse… mais surtout il faisait assez frais et c’est comme si toutes les bestioles étaient figées. Les champs étaient devenus de véritables musées !

Donc désolé pour tous ceux qui n’aiment pas le genre, mais là j’ai un bon gros stock de photos qu’il va bien falloir écouler ! :mrgreen:

Publicités

17 réflexions sur “Petite sauterelle

  1. J’adore la vie en vert ou plutôt ta verte photo. Elle a une bonne bouille ta sauterelle.
    Ca me rappelle une chanson des mitsouko (ouais, ben j’ai passé l’âge des poussées d’acné ) :
    « C’est elle, la sauterelle, la sirène en mal d’amour »
    Désolée, je suis au boulot, il fait beau et les gens sont tous loin. Ca marche comme excuse je pense 😉
    Bon week et tant mieux si tu as un paquet de macros.

    • Merci Val !
      La chanson c’est « Marcia Baila ». Je n’ai jamais trop fait attention aux paroles. Quand elle passe à la radio, je la chante en phonétique, comme les gamins ! 😉
      J’espère que ta journée au travail s’est bien passée et que tu est en train de te ressourcer dans ton petit coin d’Éden 😉

  2. Pas de soucis, j’aime bien les bébêtes moi… celle-ci semble recevoir la lumière divine, ça la paralyse… d’extase ou d’effroi ?
    Les rares fois où j’ai cherché des insectes en région montagneuse, je me suis fait cette réflexion qu’ils bougeaient peu… pratique pour les immortaliser 🙂 Parce que les sauterelles chez moi, faut savoir jouer à « devine ou elle va se poser » pour les mettre en boîte ! 😉

    • Tant mieux si tu aimes les bébêtes comme tu dis, parce qu’il va y en avoir double ration ici 😉
      Je modère un peu tes paroles aux sujets des bestioles en montagnes : ils bougent aussi vite que ceux en plaine ! En fait, en me remémorant de vieux cours de biologie, il faut savoir que les insectes n’ont pas de température corporelle fixe. Ils dépendent de la température extérieure pour avoir l’énergie nécessaire pour se déplacer. Les processus enzymatiques qui les activent demandent une température minimale pour fonctionner. C’est pourquoi il est intéressant de les observer au lever du jour, quand ils sont tous en train de se chauffer. Une fois qu’ils sont chauds, on n’est bons que pour leur courir après !

  3. Pour une Rencontre du Troisième Type , ce Bonhomme Vert est Hors Antenne :mrgreen:
    Même si sa Couleur porte Veine , Son Déguisement vaut pas le Principe ,
    Pourquoi s’attacher à sa ses Fripes , quand l’Apollo à l’Une pour Thème ?
    Un Petit Bond c’est bien quand Même , l’Humanité aime bien ses Trips .
    ~
    NéO~

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s