Nightmare of the month

Et voilà le cauchemar de Mars !
 
Alors comme d’hab, il commence bien : je vole dans les airs comme un gamin, c’est à dire en écartant les bras pour mimer les ailes d’un avion. Mais je vole vraiment !
Je suis mon plan de vol à travers la région mais j’ai plutôt l’impression de survoler un plateau de jeu de société : il y a des cases sur le sol qui s’allument lorsque je passe au dessus. Bon…
 
A un moment, je passe devant l’immeuble de ma grand-mère et comme j’étais encombré par un objet (je ne sais plus quoi précisément mais ça avait une certaine valeur), je le jette dans l’entrée de l’immeuble en pensant que c’était tranquille et qu’il ne risquerait rien. Ensuite j’amorce ma descente en direction de la piste d’atterrissage qui se trouve être la rue principale, entre la poste et la bibliothèque municipale.
 
J’atterris sans encombre et je pense au truc que j’ai balancé chez ma grand-mère. J’ai des remords : "il faudrait peut-être que j’aille le ranger quand-même !". Alors j’y retourne (à pattes cette fois).
 
J’arrive dans le hall de l’immeuble, je récupère mon objet et je décide d’aller le poser dans l’appart de Mamé. J’appelle l’ascenseur, qui est pour le coup une espèce de soucoupe volante métallique brillante, et dont la porte est une espèce de sas rond d’un mètre de diamètre. Pour y rentrer c’est pas commode.
 
Je me retrouve dans l’espace hémisphérique et exigu de cet ascenseur avec ma grand-mère. On est assis sur la banquette qui suit la circonférence. Le sas allait se fermer lorsque soudain, une personne y surgit. Il s’agit d’une mère qui nous demande de bien vouloir prendre avec nous ses 2 enfants. Je dis OK, pas de problème, mais au moment de prendre le premier pour l’installer à ma droite, je remarque qu’ils sont handicapés. Ce sont des enfants siamois séparés.
Pas de panique. Je prends le 1er bambin. Il est mignon mais c’est un gamin-tronc. Je le pose à côté de moi, il est très sage. Je m’apprête à saisir son frère lorsqu’il me dit calmement et sérieusement : "non, tu devrais le laisser…"
Je suis très surpris par cette phrase et surtout par l’air grave du gamin mais bon… En fait je ne tiens pas compte de sa remarque. Ce n’est qu’un enfant après tout… et puis je suis quelqu’un de plutôt serviable.
 
Je prends donc l’autre gamin que me tend sa mère. Argh, celui-là est par contre vraiment moche ! Il a un bras et une jambe totalement difformes, il ne ressemble à rien. Par contre il a l’air complètement apeuré et j’essaie de le rassurer…
Mais tout à coup, son visage se transforme : la peur s’est transformée en folie et je me retrouve avec dans les bras une espèce de monstre incontrolable qui veut se jeter sur ma grand-mère pour l’agresser !!
Le gamin hurle, se met à me filer des coups de pied-bot, à me mordre avec ses dents horribles… Putain quelle horreur !! Je ne veux pas le lâcher mais il a une force herculéenne… je sens que je ne tiendrai pas longtemps.
 
La scène semble affreusement s’éterniser, avec le jumeau qui répète : "je te l’avais dit !! Je te l’avais dit !!…."
AAaaarg !
 
REVEIL !!

2 réflexions sur “Nightmare of the month

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :