Bad, bad dream

Ma paisible nuit a été interrompue par un terrible cauchemar.

 

Alors voilà :
Ca commence dans une ambiance style Terminator 2, quand les héros se retrouvent au Mexique chez leur pote Enrique. C’est le désert, tout est abandonné, poussiéreux. Décor post-apocalyptique.

 

Je me retrouve là, tout seul, à pince, et la nuit commence à tomber. J’ai dans l’idée de ne pas trop m’attarder dans le coin… mais comment faire ?

Je regarde autour de moi et je remarque une sorte de garage/concession automobile à l’abandon. Je m’approche en espérant y trouver un moyen de locomotion, et pourquoi pas un truc sympa genre une Viper 🙂
Je pénètre à l’intérieur, il fait tout noir. Il y a bien des voitures mais seulement à l’état de carcasses. La blase ! En continuant mon exploration, je tombe sur une petite motocross au fond du magasin. D’après son aspect, c’est bien le seul véhicule qui semble en état de marcher. Je me dis qu’après tout, un trip à bécane pourrait être sympa ! Je pousse sur le kick et la moto démarre.

 

Popopopopopopo ! Je m’amuse à rouler dans les champs comme un branque, c’est rigolo. Pour l’instant le rêve est sympa, je me crois dans GTA San Andreas.
A un moment, j’aperçois un monticule de terre qui ferait parfaitement office de tremplin. POOOO ! Je mets les gaz et ZOU ! Décollage à 10 mètres de hauteur ! Géniaaaaaaal !
Hélas, le rêve part en couille à ce moment. En l’air, je suis pris d’hésitation. J’ai commencé un salto arrière mais mon cerveau envoie une contre-indication genre "fait pas l’andouille, tu vas te gaufrer !!" Alors du coup, j’arrête le salto mais je me retrouve dans une position très inadaptée à un atterrissage en douceur et BAAAM ! Je me vautre lamentablement. Con de cerveau.

 

"Même pas mal !"

Je me relève tranquille, tout a l’air d’aller jusqu’à ce que je remarque une tache rouge qui s’étend sur tout mon tee-shirt ! Je regarde mon bras gauche. J’ai des griffures sur tout le long et ça pisse bien le sang. J’en ai aussi sur le flanc gauche. Ben merde ! Il faut soigner ça.

Un rapide coup d’oeil aux alentours et je me rends compte que j’ai atterri dans la cour du fronton, chez le Ionard. Il n’y a personne et je n’ai pas d’autre choix que de monter chez ses parents pour nettoyer mes blessures. J’essaie de ne pas mettre des gouttes de sang partout en montant les escaliers.

J’arrive alors dans la cuisine et je passe mon bras sous l’eau du robinet qui devient toute rouge. HORREUR ! Ce que je pensais être de simples griffures se révèle être des entailles qui s’enfoncent de plusieurs centimètres dans la chair !!! Aaaarg ! Je suis véritablement lacéré !!

– "Faudrait peut-être que j’aille à l’hosto, là…"
Seulement voilà : tout seul, sans voiture, à 2 bornes de l’hôpital et en se vidant de son sang… c’est pas gagné !

 

Je pense que je me suis réveillé lorsque j’évaluais mes chances de survie…

 

Voilà ! Je parie qu’il y a de quoi engraisser des psychanalystes avec ça !

Une réflexion sur “Bad, bad dream

  1. Un rêve bien intéressant… surtout si on relève la possibilité que les Duarte aient une hacienda au Mexique ! Cela pourrait alors expliquer la mystérieuse naissance de Puerco Favela au pays de Robert Rodriguez…Non, le seul truc que je vois moi, c\’est que fier de tes tours de lac à la vitesse lumière, un petit itinéraire Le Fronton-L\’ hosto n\’aurait pas dû t\’effrayer… et pourquoi ne t\’es tu pas rincé au précieux robinet de l\’entrée du fronton, dont les bienfaits de l\’eau sont par tous reconnus ? Ceci aurait sans doute mis un happy end à ton rêve si spécial…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :