Manche 2 : Magny-Cours

Ma course fétiche, devant mon public en plus !

 

Les essais se font sous la pluie, j’en profite pour faire mon setup, au cas où le temps se maintiendrait pour la course.

 

Les qualifs commencent par une belle éclaircie. La piste est sèche donc tous les concurents se lancent sur la piste. Perso je cartonne d’entrée avec un temps en 1min 36s 2 et je rentre dans les stands. Le ciel se voile, je me dis c’est bon, je tiens la pôle, mais non. Cet enfoiré d’Iceman vient me griller quelques minutes avant que la pluie se mette à tomber suivi de Onoff 30 secondes plus tard. 3ème sur la grille… Putain c’était MA course les gars !!

 

La course : je m’ordonne d’assurer. Je pars peinard. Les 2 devant moi partent à la faute et je me retrouve en tête au bout du 6ème tour, avec 20 sec d’avance sur le 2eme. Ma stratégie à 1 arrêt parfaitement au point, je me dis c’est gagné, Marco t’assures le steak et c’est dans la poche.

Je tourne, je tourne, peinard, sans risque, concentrut… le parfait Schumi. Je dose la course, évite soigneusement les retardataires… et puis au 19ème tour, arrive la chicane du Nurburgring. Une chicane rapide en 4ème que j’ai passé 354 fois sans problème et là, à la 355ème fois, je pars violemment en sucette. Glissade sur 100 mètres, bac à sable et VLAM !! dans le rail ! Mes 2 pneus gauches explosent sous le choc et me voilà planté dans ce putain de sable. J’essaie de repartir mais la bagnole ne veut pas bouger… Woom, Woom, Woom ! Mes adversaires me doublent en tendant le majeur de leur main gauche par la fenêtre. J’ai envie de chialer…

Je persévère, je trouve un moyen pour faire bouger ma caisse : régime moteur à fond, j’enclenche la 1ère vitesse. Un traitement de choc pendant 5 minutes mais j’arrive à rejoindre les stands. J’en repars 11ème, avec 4 tours de retard mais une putain de rage au ventre. Grâce à quelques abandons et une conduite féroce j’atteins finalement la 6ème place. Dans les points… jusqu’à ce qu’arrive le 32ème tour. Au virage à 180° POUF !! plus de gaz ! Je regarde dans mes rétros : un gigantesque panache de fumée blanche sort de l’arrière de ma Saleen. Ok, je comprends : moteur explosé. Je me gare dans la pelouse et j’appuie sur "Echap"… Je m’y attendais un peu, après ce qu’il a murflé pour sortir du sable.

Au classement je tombe à la 6ème place, à 3 points du 1er. Ce n’est donc pas tout à fait désepéré.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :