Manche 1 : Barcelone

Même topo pour les gonzesses, hein… Hop, vaisselle, serpillère et une bière s’teuple.

 

Oué Barcelone. Un tracé hyper technique que j’ai donc du mal a maîtriser. Je me connecte au serveur à 20h pour le début des essais, motivé à bloc. Au bout du 3ème tour je pète mon record d’une seconde et je dégoute tout le monde en 1min 39s 5*. Marcovich s’enflamme avec le meilleur temps des essais. Standing ovation. Félicitations du staff technique. Prime de 4 millions de $. Enfin, dans mes rêves…

20h45 les qualifs. Globeux comme jamais, je prends mon temps dans les stands en observant ces gros n00bs d’adversaires tenter de faire un misérable temps. Il reste 10 minutes, la star des essais daigne se lancer sur la piste pour une pôle position prédestinée. Tel Schumi je m’élance, pooooo POOOOOOO !!!!!! Fond de 4ème dans la Campsa et BAM le plot ! Spin, barrière, retour dans les stands, humiliation…
Le temps s’écoule et je foire tous mes tours : graviers, concurrents qui se bougent pas de la trajectoire… la déchéance. En plus de ça je m’énerve et au final je n’obtiens que la 3ème place en 1min 41s 2. La blasa, comme on dit là-bas. La grille 1er : Iceman, 2ème Raynaud, 3ème moi, 4ème Onoff et Adb 8ème (vous en entendrez souvent parler de ces zigotos)

21h30 : Warm up. Tranquille, je m’habitue au setup de course soigneusement préparé (tu parles, Charles)

21h40 : les choses sérieuses. Je ne vais pas raconter la course en détail, rassurez-vous. En 2 mots ça a été le schisme. Trop dur de rester concentré tout du long, j’allais de bancs de sable à bancs de gravier et vice versa. Une touchette avec le rail de sécurité a malencontreusement laissé mon spoiler sur le bord de la piste, ce qui m’a contraint à 1 arrêt au pit supplémentaire et foutu le bordel dans ma stratégie de course à 3 arrêts. Je repars 8ème avec la grosse envie d’abandonner mais je continue. L’espoir fait vivre.
Je galope, je galope. Vers le milieu de la course, le temps se couvre. Je tente le coup de poker lors de mon dernier arrêt en chaussant des gommes intermédiaires. Je repars en comptant grave sur la pluie qui arriva quelques tours plus tard. Bon, ça n’a été mirobolant comme stratégie mais j’ai quand même réussi à assurer la dernière place sur le podium. Champagne !

Résultats finaux, vous pouvez aller là : http://www.gtr-online.com/encapsulation.php?page=classements

*J’ai peut-être omis de vous dire que je participe au championnat débutant** 🙂
** Mais je suis super balèze quand même, hein ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :